Présentation du Réseau TAP Ile de France (Troubles des apprentissages)

Inscrits dans la loi depuis 2002, les réseaux de santé ont pour objet de favoriser l’accès aux soins, la coordination, la continuité et l’interdisciplinarité des prises en charge. Ils constituent l’un des principaux dispositifs de coordination des acteurs intervenant sur le parcours des patients.

 

Le Réseau TAP Ile de France est un réseau régional de santé associatif (loi 1901), fondé en 2003 par Sylviane LEWIK-DERAISON et Monique TOUZIN, orthophonistes , ainsi que par le Dr Catherine BILLARD, chef de service du Centre de Référence des Troubles des Apprentissages du CHU de Bicêtre.

Le réseau TAP IDF, accueille des enfants de 3 à 16 ans porteurs de Troubles cognitifs neurodéveloppementaux complexes nommés TSLA (TDLE, TDLO, TDC, TDCM) et TDAH, modérément  sévères à sévères de l’apprentissage. Ces troubles nécessitant une prise en charge pluridisciplinaire et coordonnée.

Nos publics cibles sont les professionnels de santé, les professionnels de l’éducation nationale et les familles. Nous œuvrons pour une meilleure prise en charge des patients en fédérant autour d’une même cause « les troubles des apprentissages » les acteurs du soin, du social et de l’éducation nationale pour une meilleure articulation des ressources de la ville et de l’hôpital.

Notre mission principale est la coordination des soins et  l'information (site web, ligne téléphonique, brochures, conférences, rencontres-débats, staffs et synthèses, soirées universitaires) des familles et des professionnels de santé et de l'éducation Nationale. Nos consultations d'expertises sont également un des  atouts de notre réseau.

Nous sommes amenés à échanger régulièrement avec les structures et les professionnels de l’éducation nationale (Enseignant référent, ESPE, médecins scolaires DSDEN, psychologues scolaires.), les structures de soins (Centre de références, structures hospitalières, établissements médico-sociaux, dispositifs et réseaux de santé, cabinets de praticiens et rééducateurs libéraux), les structures sociales (MDPH) et les associations de parents).

A but non lucratif, le réseau TAP Ile de France est financé par des fonds publics de l'ARS Ile de France.